Le contenu est mort, vive le contenu… mais pas que!

Avec l’avènement d’Internet, les entreprises n’avaient que deux mots à la bouche : design web et mot-clé. À l’époque, on ne pouvait pas les blâmer. Maintenant, la donne a changé, il faut bien penser à son discours de marque et donc au contenu éditorial que vous développerez.

Bon nombre de PME et autres types d’entreprises pensent encore que la refonte d’un site web ne passe que par la retouche de leur design avec en prime une nouvelle couche de mots-clés… Si vous pensez encore ainsi, s’il vous plaît, lisez attentivement cet article!

« Le contenu est roi? Ah oui? Je pensais justement qu’avec Internet tout devait aller vite et que le temps des internautes était très précieux. La règle : aller droit au but! »
Voilà ce qu’on entend très souvent de la part de nos clients. Et ce n’est pas faux, mais il faut bien y comprendre quelques subtilités :

  • Ce n’est pas la peine de faire énormément de contenu sur les pages de votre site web, il faut juste livrer le BON message. Mettez-vous à la place de vos clients. Que cherchent-ils en allant sur votre site? C’est bien là le nerf de la guerre.
  • L’écriture web est une écriture à part entière, nous ne pouvons que vous conseiller de vous adresser à des professionnels pouvant jouer avec les mots et accorder parfaitement vos valeurs et votre histoire avec les mots-clés de votre secteur d’activité. Ou, si vous désirez le faire seul, privilégiez moins de contenu, mais de meilleure qualité.
  • Depuis le passage – oh joie – de l’algorithme Panda, Google ne regarde pas uniquement les aspects techniques de votre site (temps de téléchargement des pages, arborescence du site…) ou ses mots-clés, mais bien le contenu de votre site! S’il est bon, souvent renouvelé et adressé à de vraies personnes et non aux robots de Google, vous verrez votre site grimper les échelons du moteur de recherche.

Vous voyez donc pourquoi il est important d’un point de vue du référencement naturel (SEO) de bien travailler son contenu. Mais, avec le Web justement, de nouvelles pratiques ont vu le jour et le contenu éditorial déjà très important avant a été renforcé avec Internet. Je pense que vous n’êtes pas sans connaître le Brand Content (contenu de marque).

Ce concept désigne le mariage de la marque elle-même et du contenu qu’elle crée. Ce dernier reposera sur une expérience autre que l’achat, ou la publicité commerciale qui a un but précis : vendre. Avec le contenu de marque, on parle d’une expérience nouvelle pour le consommateur.

Ce terme et cette nouvelle relation que les marques mettent en place avec des « personnes » et non des « consommateurs » naissent d’un besoin qui part de l’individu : on ne veut plus consommer de façon froide et sans en connaître plus sur les marques. Il va de soi que cela vient aussi de la très forte concurrence qui fait rage dans un bon nombre de secteurs d’activité : plus on est attrayant aux yeux des consommateurs, plus on a des chances de les garder.

Les marques prennent donc une place importante dans la vie des individus, elles ne sont plus uniquement « ma marque de boisson allégée », mais bien « la marque qui me donne des conseils mode ». On peut penser à la chaîne Internet Style It light de Coca Cola Light consacrée la mode. Si on pense à Nike et à ses applications web, ce n’est plus « ma marque de sport », mais celle qui me permet de me dépasser et de faire du sport. Redbull quant à lui est devenu un acteur mondial dans le sport extrême en proposant des défis un peu partout dans le monde.

Les marques ne sont plus uniquement des produits de consommation, mais bel et bien des entités qui influencent les internautes, et pour certaines d’entre elles, de vrais médias. Développer son contenu et alimenter sa cible par des expériences autres que l’unique vente de produits devient primordial.

Cela fait naître un nouveau concurrent : les sources de contenus intéressants et divertissants. Les marques doivent sans cesse trouver de nouvelles façons de communiquer de façon drôle, en ayant un impact.

En poussant plus loin ce raisonnement, la marque doit penser au-delà du contenu éditorial et aller vers le contenu culturel. Un peu perdu? Ne vous inquiétez pas, c’est plus simple que cela ne paraît. Les marques en devenant des entités influentes ne peuvent pas se permettre de ne pas regarder les tendances si elles veulent continuer à produire du contenu pertinent afin d’être perçues comme expertes dans leur domaine. De plus, un individu se forme socialement en fonction de ce qu’il achète et des marques qu’ils portent. Une personne habillée en Louis Vuitton n’aura pas les mêmes valeurs et la même culture que celui qui décide de consommer du Benetton par exemple. Les marques doivent donc communiquer dans ce sens afin de continuer à incarner cette culture et ce type de consommation.

Ce phénomène de Brand Content est très présent dans les grandes entreprises internationales, mais se développe de plus en plus au sein des PME.

Pensez donc lors de la création de votre contenu éditorial à votre stratégie de SEO, mais essayez aussi de rester ouvert et de voir plus loin pour vous assurer de jouer un rôle influent dans votre domaine d’activité!

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Inscrivez-vous à l'infolettre!

Pour tout savoir sur le Web marketing, le SEO/SEM, les réseaux sociaux et plus.